La psychothérapie féministe, c’est quoi ?

La psychothérapie féministe n’est pas une méthode et n’est liée à aucune approche particulière. Elle est simplement un regard féministe sur le monde et les relations humaines. Toutes les approches peuvent être utilisées pour faire de la psychothérapie féministe, pour autant qu’elles permettent une relation thérapeutique égalitaire entre client-e-s et thérapeutes.

Pour l’instant, les psys féministes sont rares et presque exclusivement anglophones. Par exemple : Betty MacLellan (Australie) et Dee L. R. Graham (USA).

Betty McLellan - Psychopression

Betty McLellan,
psychothérapeute féministe (Australie)

 Stockholm Syndrome - loving to survive

Loving to Survive: Sexual Terror, Men’s Violence, and Women’s Lives
(théorisation du
Syndrome de Stockholm sociétal)
par Dee L. R. Graham, professeure agrégée de psychologie à l’Université de Cincinnati (USA)

Les approches dans lesquelles la-le thérapeute est dans une position d’expert-e sont contre-indiquées, puisque la psychothérapie féministe consiste précisément à s’extraire de la position dominant-e/dominé-e qui est à la base du système patriarcal. Pour plus de précisions : La psychothérapie féministe, à quoi sert-elle ?

La Gestalt-thérapie est une approche cohérente pour la pratique de la psychothérapie féministe. La relation thérapeutique gestaltiste est une relation égalitaire au sein de laquelle les processus sont travaillés de façon phénoménologique, c’est-à-dire en observant « ce qui se passe », sans interpréter ni prétendre savoir mieux que la personne.

La psychanalyse est contre-indiquée pour la psychothérapie féministe et ceci pour plusieurs raisons. La psychanalyse est une idéologie patriarcale, centrée sur le phallus et la loi du père. La-le psychanalyste se place en position d’expert-e : elle-il pose des interprétations sur ce que pense et dit la personne. La psychanalyse minimise aussi l’inceste paternel et le considère comme étant la responsabilité de la victime. Pour plus de précisions sur ces thèmes : Alice Miller : le complexe psychanalytique de l’Œdipe projette sur l’enfant les désirs de l’adulte et La psychanalyse dévoilée : autisme et théorie sexuelle

Quelques principes de la psychothérapie féministe

Pour les femmes : la psychothérapie féministe permet aux femmes de prendre conscience de l’aliénation patriarcale dans laquelle elles sont enfermées. Cette prise de conscience permet peu à peu de s’identifier en tant que femme, en rejetant les stéréotypes patriarcaux et en ne faisant plus alliance avec l’oppresseur. . Ce travail est fondamental pour traiter d’éventuels troubles psychotraumatiques (ESPT, etc.) liés à la violence masculine.

Pour les hommes : la psychothérapie féministe consiste à faire prendre conscience aux hommes de leur rôle d’oppresseur des femmes, afin de progressivement être capable de reconnaître ces comportements violents et de s’en extraire. Il s’agit d’un long travail avec une remise en question permanente pour que l’homme ne retombe pas dans ces schémas patriarcaux millénaires.

 

 

 


2 réflexions sur “La psychothérapie féministe, c’est quoi ?

  1. Ping : La violence éducative ordinaire : enfant du patriarcat | Caroline Huens

  2. Ping : A poil avec mes peintures de guerre et en tongs au commissariat de Saint-Gilles… | Caroline Huens

Les commentaires sont fermés.